• Nuit de rage

    Nuit de rage

    Quand les nuages se sont dissipés

    Dans le ciel vide d'étoile

    Est apparue une étrange planète

     

    Nuit de rage

    Peu à peu le vide a gagné

    Il s'est installé

    Brutalement

    Il a pris place

    Ôtant au ciel

    Ses couleurs originelles

    Et laissant aux âmes

    Le peu d'humanité consentie

     

    Mélodies et lumières atones

    Pénétraient sans jamais atteindre

    Les couches inférieures

    D'un idéal à repeindre

     

    « du tempsDe la suite dans les idées »

  • Commentaires

    25
    Lundi 19 Juin à 09:21

    nuit de rage nuit d'orage, nuit fortement a la santé eh eh eh

    24
    Samedi 6 Mai à 12:47

    Je relis quelques uns de tes textes que je redécouvre avec plaisir ou découvre va savoir

    Je n'étais pas toujours là , et je souris en relisant nos coms  ceux ci ....Des Mots échangés nous en avons eu

    Sans être désenchantés pour autant  ....

    23
    Mercredi 17 Février 2016 à 17:22

    Le ciel devint brillant d'une  lumière  morte.

    Les planètes perdirent leurs couleurs.

    D'une blancheur sépulcrale,

    Le firmament faisait disparaitre tout relief.

    Les êtres vivants se perdaient de vue.

    Ils erraient dans un néant sans nom.

    Leur sens, déstructurés, les mena à l'inexistence.

    Alors, tout commença.

     

     

    22
    Mercredi 10 Février 2016 à 08:45

    le noir existe parce qu'il y a la couleur

    chacun magnifie l'autre

    ça s'appelle l'amour

    21
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 16:01

    Eh bien mettons-nous au boulot et repeignons ! 

    20
    younder
    Samedi 28 Novembre 2015 à 13:42

    à nos rouleaux, faut ça au moins, y'a du boulot

      • Dimanche 29 Novembre 2015 à 08:51

        Oui, en espérant que ce ne seront pas des des rouleaux compresseurs de liberté. Il est déjà grand temps que nous les trempions dans les couleurs que nous aimons avant que le choix ne se réduise au gris ou au brun.

        Bon dimanche Younder

    19
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 10:07

    Bonjour

    Ton texte me fait penser à tout ce qui se passe dernièrement...

    Bisous

      • Vendredi 27 Novembre 2015 à 10:12

        Oui, c'est sûr, il y a un peu de ça. Bisous Wolfe

    18
    Mardi 24 Novembre 2015 à 20:59

    bonsoir Denis , fin du monde ? remarque on s'en approche en ce moment , bonne soirée

      • Vendredi 27 Novembre 2015 à 08:41

        Oui, on s'approche de la fin du monde... Mais d'un certain monde seulement ! yes.

    17
    Mardi 24 Novembre 2015 à 15:26

    un petit semblant de début de fin du monde m'inspirent tes photos...

    bisous !

      • Vendredi 27 Novembre 2015 à 08:36

        Hum ! début ou fin, ça ne dépend plus que du sens par lequel on regarde les images ! Espérons tout de même que le bon sens refera son apparition yes Bisous.

    16
    Lundi 23 Novembre 2015 à 18:25

    Nul n'entre ici, s'il n'est pas poète.

    En moins de dix minutes, ici, le ciel s'est assombri, le vent s'est levé, l'orage a grondé et la pluie est tombée. Coupure d'électricité, mon onduleur a tenu et j'ai continué a pianoter. Le courant est revenu, la pluie s'est arrêté et le grondement d tonnerre s'éloigne.

    C'est la vie et je ne suis pas maître du temps qu'il fait.

    Bonne soirée

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 09:58

        Hum ! J'adore ces soirs d'orages où la nature reprend ses droits... où nous ne sommes plus maître de rien, où il ne reste plus rien d'autre à faire que se protéger de la pluie.

        Et à tout dire, je préfère encore les rafales de vent...

        Bonne journée.

    15
    Lundi 23 Novembre 2015 à 10:16

    Magnifique !

    Il n'y a plus qu'à sortir nos crayons de couleur, nos aquarelles, nos tubes et pinceaux, c'est urgent.

    Passe une douce journée Margi. Bises amicales d'ici.

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 09:47

        Chacun ses armes, oui , elles nous sauveront. Belle journée à toi aussi.

    14
    Lundi 23 Novembre 2015 à 08:57

    Idéal à repeindre , à réécrire , ce nouveau monde qui nous sidère d'aversion et de vide , nous  le rejetons avec force mots 

    mais je doute que les mots suffisent hélas , les idéaliste à ce jour sont bien perdus et malheureux ....Bises Ami ...J'aime ton texte

    désenchanté

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 09:39

        Tu as raison, les mots ne sont faits que pour ceux qui ont envie de les écouter... Nous sommes déjà nombreux, non ? C'est plutôt rassurant. Bisses, l'amie

    13
    Lundi 23 Novembre 2015 à 00:31

    La poésie est une clé qui ouvre les âmes, et dans les moments de tempêtes elle seule sait tenir la barre. Merci Margi de sortir ta plume par grand vent ;-)

      • Lundi 23 Novembre 2015 à 11:39

        Oui, c'est vrai, mais elle n'ouvre malheureusement pas toutes les âmes... Même une âme doit avoir une certaine consistance... Enfin, je le suppose. Je crois en la Poésie et j'aime la partager.

    12
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 19:56

    Bonsoir Margi. Quand le blanc et noir s'improvise dans ce poème, l'humanité y gagne en beauté. Que vive la poésie !

      • Dimanche 22 Novembre 2015 à 23:58

        La poésie saura sauver l'humanité.

    11
    Etoile
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 19:13
    Dans les voiles
    Effluves
    Errent
    Les Âmes perdues
    Le temps
    Broie le noir
    Et l'instant
    Se plier. ..
    La Vie
    Pourchasse
    Les senteurs
    Des plaines perdues
    Ou meurent
    Les étoiles déchues. ..........

    Bisous....
      • Dimanche 22 Novembre 2015 à 23:57

        Très jolie réponse, et la vie l'emporte...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :