• Inspiré par cette photo de Simon Lefebvre  qui exposait non loin de chez moi, j'ai commis ce petit texte. Je tiens à remercier l'auteur de cette image pour son aimable autorisation à la publier sur mon blog.  

     

    Avec ma vieille Mustang 350 GT, j'empruntais souvent la route 27 jusqu'à Counti Junction. En quelques minutes, j'étais sur le parking du Joe's boot shop. Après avoir gravit les trois marches, j'entrais dans le magasin et saluais le patron qui ne manquait jamais de me montrer ses dernières acquisitions. Bien sûr, il savait déjà sur quel modèle j'allais craquer. C'était comme un jeu entre nous. Il savait que j'aimais les bottes, celles en cuir d'autruche. Après quelques tractations difficiles, on se mettait d'accord sur leur prix, on se tapait dans la main, puis on allait arroser ça au Jeny'bar, On y faisait la fermeture. La nuit était tombée depuis longtemps lorsque je rentrais à la maison. Je peinais bien souvent à trouver le trou de la serrure.

    Mais ça, c'était avant, avant que j'entende le satané klaxon de ce monstrueux Peterbilt, avant que je ne me souvienne plus de rien.

    Aujourd'hui, j'habite seul à County Junction. Avec ce monstrueux fauteuil, j'emprunte souvent la route 27, mais sur un centaine de mètres, seulement, juste pour faire la fermeture du Jeny's bar. Je ne monte plus les trois marches du Joe's boot shop et puis, à quoi bon, je n'ai même plus vraiment besoin de chaussures.

     


    37 commentaires