• Pour une petite fôte d'orthographe

     

    Texte inspiré de l'image ci-dessous, proposée par l'atelier d'écriture en ligne Mil et une, atelier d'écriture en ligne N’hésitez pas, passez par là !

    Une photo, une contrainte nouvelle, tous les samedis.

     

    Pour une petite faute d'orthographe

    J'y vais, j'y vais pas...

    Je marche sur un fil, une balle en équilibre sur ma tête, tandis que mon cœur et ma raison balancent.

    "Je suis sûr, il y a un accent circonflexe sur le "i" de cime"... C'est la dernière phrase dont je me souvienne.

    Ma raison contrôle encore les battements  de mon cœur qui ralentissent doucement.

    J'ai peur comme un enfant.

    J'y vais, j'y vais pas.

    Tenir et pourquoi ?...

    Envie de dormir...

    Ma vision s'embrouille.

    Un voile rouge devant mes yeux.

    J'ai froid.

    La balle n'est pas en équilibre sur ma tête.

    Elle est dans ma tête.

    Je savais ma prof intransigeante sur le bon usage des mots, mais pas au point de faire feu.

    Le fil sur lequel je marche maintenant a déjà presque disparu.

    L'abîme se rapproche. Y retrouverai-je au moins l'accent de la cime ?

    « La quintescenceTête de lune »

  • Commentaires

    25
    Mercredi 25 Janvier à 18:18

    Ils soupèsent nos cerveaux aux nombres de zéro qui s'accumulent sur nos comptes

    Ils ont oublié que le cœur se nourrit de beauté et sème l'Amour,

     Métronome de nos durées de vie et des rires de nos vies.

    24
    Betty harmony
    Dimanche 22 Janvier à 09:09

    Que la Vie  envoie ce qu'elle veut , les défis font partie du jeu de l'Equilibre

    Equilibre que nous décidons ....Bon dimanche Denis 

     

      • Dimanche 22 Janvier à 12:39

        Oui, tu as raison, l’équilibre est l'état idéal qu'il soit de la matière ou de l'esprit. Mais, il y a des choix qui font que parfois l'équilibre peut devenir chancelant avant de retrouver une position plus stable qui de toute manière reviendra toujours, tôt ou tard dans un état intermédiaire... Un équilibre immuable est un état de non vie comme le noyau de fer d'une étoile arrivée à son stade ultime.

        Bise Betty et bon dimanche 

    23
    Samedi 21 Janvier à 01:39

    Ton texte me fait repenser au dernier film que j'ai vu de Tarentino (Django), avec de la violence désamorcée par le comique de l'absurde. Ce qui n'exclut pas l'émotion. Et avec l'image imposée, tout ce que tu écris prend une dimension douloureusement personnelle.

      • Samedi 21 Janvier à 11:09

        Django, je l'ai vu aussi, un très bon film à la Tarentino. Oui, j'aime écrire avec mes tripes, mais tu sais, ce ne sont pas spécialement mes souffrances personnelles que je "mets en jeu" dans mon écriture, je n'en ai pas plus que ça quand même smile. Il y a aussi le mentir vrai qui consiste à endosser le personnage qui me convient dans l'instant... Mais l'écriture est une machine tellement complexe... Tu crois que je devrais aller m'allonger sur un divan sarcastic... Rhaaaa, et tout ça pour une petite fôte d'accent bad !

        Bon week-end  Claire.

        Comment va la petite Lucie aujourd’hui ?

    22
    Vendredi 20 Janvier à 16:20

    un coucou pour te souhaiter un bon week end

      • Samedi 21 Janvier à 00:10

        bon week-end à toi également.

    21
    Saby
    Jeudi 19 Janvier à 13:19

    Tu n aimes pas les contraintes dis tu ? on est peu à les aimer .... mais oui par défi on fait parfois des choses .... mais si on aime pas les défis ? ..... On fait parfois des trucs auquel on aurait pas penser se contraindre ....... Tiens justement  me suis lancée dans un projet virtuel sur l'année alors que je ne voulais me mettre aucune contrainte (à part le boulot bien sûr encore un peu) et que je n'aime pas les défis .... mais  où va la vie (sourire)  .....   Bon en tout cas tu joues avec les mots  et tu nous amuses ...  Bonne contrainte nouvelle et  à samedi ! 

     

      • Samedi 21 Janvier à 00:13

        Si, Si, j'adore les contraintes... mais, j'aime encore plus leur tordre le cou ! happy

    20
    Jeudi 19 Janvier à 07:46

    je ne sais si écrire sous la contrainte est émotion... c'est un exercice c'est tout. enfin pour moi qui ne sait pas écrire . bise

      • Jeudi 19 Janvier à 12:13

        L'exercice d'écriture, certes, est une contrainte, mais seulement par définition, il me semble... Tu le sais, je n'aime pas les contraintes... Mais il m'arrive  aussi de les suivre, plutôt  par défit, ou peut-être par jeu, je ne sais pas trop.  Et là, la contrainte disparaît, je fais avec ce qu'il me reste pour dessiner des mots et parfois des idées... Mais, toujours  par magie, j'entre dans de nouveaux territoires. Ça devient une expérience nouvelle... Des choses que je n'aurais jamais écrites sans cette foutue "contrainte". Quant aux émotions, elle restent les mêmes... Puisque c'est moi qui écrit.

        Bise Françoise...

    19
    Mardi 17 Janvier à 22:41

    Moi, j'adore !

    Et un prof que j'aimais bien me l'a offert un jour, comme un vrai cadeau (j'étais tout à fait nulle en orthographe)

    "L'accent circonflexe de cime est tombé dans l'abîme"... et je sais que chez moi, il y est resté. :)

    Bises et douce soirée.

      • Mercredi 18 Janvier à 10:24

        C'est un beau cadeau. Car c'est beau d'imaginer ce petit chapeau tomber dans des abîmes insondables.sarcastic

        Bises de belle journée.

    18
    Mardi 17 Janvier à 13:05
    Yes stellaire et terre à terre à la fois cette proposition !
      • Mercredi 18 Janvier à 10:29

        ... Rhaaa, quand le rêve se mêle à la réalité, il n'y a plus qu'un pas pour que ce soit vrai. D'ailleurs, c'est une histoire vraie, puisque c'est moi qui l'ai inventée du début jusqu'à la fin ! yes

    17
    Mardi 17 Janvier à 09:54

    Il semblerait que tu sois tomber avec l'accent circonflexe, la balle n'était que dans ta petite tête et la maîtresse a rompu ton équilibre précaire d'un coup de bic rouge. oops

      • Mercredi 18 Janvier à 10:39

        Oui, l'équilibre était précaire, certes... Et son stylo rouge m'a entraîné dans un monde que je n'aurais peut-être jamais connu. En cela, je lui dois toute ma reconnaissance, même si elle m'a rendu un peu plus tordu que le corps d'un stylo Bic, même ceux à quatre couleurs happy

    16
    Mardi 17 Janvier à 09:33

    bonjour

    le coeur a des raisons que le cerveau ignore, et entre les deux balance l'humaine condition sur le fil de la destinée

      • Mercredi 18 Janvier à 10:42

        Salut Juste

        Oui et c'est heureux ! C'est ce qui fait encore de nous, des humains. yes

    15
    Lundi 16 Janvier à 18:32

    entre le coeur et le cerveau ,jun équilibre de chaque jour ,lundissime

      • Mercredi 18 Janvier à 10:47

        Un équilibre pas toujours facile à garder... Entre le cœur et le cerveau, la raison parfois à des mouvements erratiques...

        Mercredissime happy

    14
    Lundi 16 Janvier à 11:04

    Nouveau type d'apprentissage, se faire enfoncer les mots dans la tête? Jusqu'à en perdre raison.

    Bonne journée Denis

      • Lundi 16 Janvier à 11:42

        Ben, il faudra peut-être  en arriver là, pour que nous puissions réaliser que l'acquisition d'une boîte à outil puisse servir notre libre arbitre, notre liberté chérie.  bon, je te l'accorde... ne peut-être pas aller jusqu'à une punition létale happy

        Bonne journée à toi aussi Pascal.

         

    13
    Lundi 16 Janvier à 10:52

    Chapeau mec!

      • Lundi 16 Janvier à 11:33

        Un chapeau de gendarme sur la tête ? cool ... ne vaut-il pas mieux avoir une balle ?happy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :