• No futur

     

    Je suis parti de presque rien

    D'un p'tit bout d'instinct

    Celui qui pousse vers demain

    Alors, je suis monté dans le train

    Sans penser à rien

    A rien surtout pour faire avancer le train

    Futur avenir défunt

     

    J'ai poussé un peu les wagons

    Pour me donner l'impression

    Qu'un p'tit mouvement

    Même très lent

    M'apporterait la vision

    D'un futur encore présent

     

    Les wagons s'ébranlent glacés

    Sur des rails à moitié rouillés

    Qui n'iront jamais plus loin

    que le bout de mon nez 

    « Faute avouée, faute à moitié pardonnéeTriste topic »

  • Commentaires

    22
    Mardi 18 Octobre 2016 à 19:43

    Bonsoir

    voyageur immobile, j'aime vos carnets de "dévoyage".... et les chemins "du faire".......

    Amicalement

    21
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 11:43

    Bonjour Denis,

    J'aime bien ton poème et aussi l'image ! Toujours des articles intéressants sur ton blog smile

    Merci pour tes commentaires, c'est toujours agréable d'avoir ta visite.

    Passes un bon dimanche et une agréable semaine.Bisous de mon mari Fernand et moi.

    Amitié de Florence  

      • Dimanche 2 Octobre 2016 à 17:22

        Bonjour Florence,

        Merci de ton passage par là.

        Bon dimanche

        Amitiés à tous les deux

    20
    Samedi 1er Octobre 2016 à 10:11

    ce qui s'appelle être désabusé....Je partage un peu, et même beaucoup. On est jeune, on y croit, on y met de soit, mais finalement on remue la gadoue autour de soi, et c'est tout. Et on se rend compte de ça assez tard, finalement. Ya quand même sur terre quelques personnalités qui arrivent à faire bouger un peu plus que les wagons, mais l'intégrité et la "foi" ne suffisent plus. Quelle énergie ils doivent déployer, de quel charisme ils doivent faire preuve pour sortir du lot des merchandisers, des siliconés, des marketing-aiguisés. Dans ce monde où l'envie de réussir fait loi, il y a ribambelle de gens qui font de la mousse, qui diluent les messages, et dans la profusion tout est noyé. Tu vois, ça parvient encore à me faire sortir un peu de mes gonds. C'est la preuve que je ne suis pas encore morte !

      • Dimanche 2 Octobre 2016 à 15:43

        On cherche tous, à notre façon, avec plus ou moins de bonheur à faire bouger un peu les choses. Certains y arrivent et c'est bien ! Il y a beaucoup de facteurs qui font que pour certains ça marche mieux : les connaissances, le contenu du message, la pugnacité, l'énergie, le moment, le hasard, la contingence, la célébrité... Et bien d'autres encore. Mais tout cela n'est pas bien important. L'essentiel c'est de réussir à décoller juste un peu les roues de son wagon. Une satisfaction personnel certes qui rend  déjà heureux, et rayonnant, un des ces regards qui change celui de l'autre et qui finalement profite au bien commun.

        Oui, continuons à nous indigner ! continuons à décoller les roues de notre wagon... ou, peut-être, aidons notre voisin à pousser le sien.

    19
    Jeudi 29 Septembre 2016 à 12:32

    Ah tiens une variante   à regarder pour se marrer un peu   ( peut être car  je ne l'ai pas vu et toi ??? )         "   n o s  f u t u r s "

      • Dimanche 2 Octobre 2016 à 15:03

        Coucou Saby, content de te retrouver, mais alors, tu n'as plus que ce site là ?

        Nos, je ne l'ai pas vu, mais il existe en streaming, voici une adresse si le cœur t'en dit : http://dpfilms.net/?s=nos+futur

        Je vais le regarder

    18
    Jeudi 29 Septembre 2016 à 12:25

    No futur   Hé ça rappelle les années punk ça no futur !!!! ouep on est toujours dans le no futur finalement ..... 

    Bref perso je vis au présent minute après minute et puis qui vivra verra .....  Bises à toi Denis 

      • Vendredi 30 Septembre 2016 à 15:27

        Ouep ! on attend le must du no futur... On attend... Et puis, carpe  diem... On est pas là pour attendre ! yes

    17
    Betty...
    Jeudi 29 Septembre 2016 à 12:05

    Bonjour Denis

              Cheminot indiscipliné

              Arraisonne sa conduite

              Train confiant repart vers Octobre

    Un essai de häikus que je ne maîtrise pas bien encore , 

    Bise harmonieuse

     

      • Vendredi 30 Septembre 2016 à 15:17

        ...Et  Octobre n'est loin

        d'être que son unique chemin

        Bise Harmonie...

    16
    Jeudi 29 Septembre 2016 à 08:00

    il y avait un jeu en maternelle, il fallait caresser la tête d'un autre en disant sans rire pauvre petit chat..

    ..pauvre petit chat ah ahah..

    zut j'ai perdu mais la photo est très bien traitée; bravo

      • Jeudi 29 Septembre 2016 à 09:48

        Maintenant, le même jeu existe, mais on ne caresse plus la tête de son petit copain, soit on lui met la tête dans un sac en plastique, ou bien alors, on le plante avec un couteau. Mais la formule magique reste la même, pauvre petit chat.. ..pauvre petit chat... Rares sont ceux que ça fait rire. Et oui, ma brave dame, l'humour s'en est allé. yes

    15
    jacques
    Mardi 27 Septembre 2016 à 15:38

    J'aime bien ton petit train et je vois que tu as réussi à le déplacer, je ne l'aperçois plus ; comme quoi tout se réalise

     

      • Mercredi 28 Septembre 2016 à 07:55

        Oui,jack, juste l'effort qu'il fallait

    14
    Mardi 27 Septembre 2016 à 09:29

    Ta berline va dans le bois c'est pas pire

    Et puis ta poésie est bien chevillée sur un rythme solide

    Alors je te souhaite bonne route

      • Mercredi 28 Septembre 2016 à 07:53

        Merci Tmor smile... je t'enverrai une carte postale

    13
    Lundi 26 Septembre 2016 à 14:03

    ...

    Les wagons s'ébranlent glacés

    Sur des rails à moitié rouillés

    Qui n'iront jamais plus loin

     

    Que le bout de mon nez

    ...

    Mais qu'importe ma "voie" cassée

    j'ai mes bottes et mon ciré

    mon carnet de dévoyage

    et tant d'idées en partage.

      • Jeudi 29 Septembre 2016 à 18:04

        J'aime toujours autant vos partages...

        Bravo !

        Ton bout du nez me plaît bien. :)

      • Mercredi 28 Septembre 2016 à 07:51

        Oui, jama, c'est tout à fait ça, et... Ne serait ce pas ça le bonheur ? yes

    12
    Lundi 26 Septembre 2016 à 12:12

    Les wagons d'hier

    avec le souffle d'aujourd'hui

    "s'enraillent" vers demain    

    ton nez comme cap

    l'instant comme respiration

    le train chemine au rythme de la vie

     

      • Mercredi 28 Septembre 2016 à 07:45

        Oui, il ne peut aller plus vite que le vent

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :