• Les patisseries d'un confiné

     

    Le RER roulait depuis trois heures déjà lorsque ses roues se mirent à crisser et les flans des wagons à vibrer. Le train s'arrêta définitivement, hors service sur un quai de banlieue.

    - Il ne manquait plus que ça, s'écria le financier, dans deux heures je dois être à l'opéra de Pithiviers !

    - On s'en bat les chouquettes lui répondit le baba cool affalé avec sa bouteille de rhum dans le couloir comme s'il était dans le boudoir de sa maison bourgeoise en Forêt Noire.

    Ne nous énervons pas, ce n'est rien qu'un orage, un éclair a dû endommager un caténaire, lançait une bretonne en piquant son phare. tandis que la tarte à Tatin, son voisin, lui coulait sur les genoux.

    - N'empêche qu'on est encore chocolat reprit Charlotte en pensant au retard occasionné.

    - La ferme, hurla l'énorme polonaise en se levant. Le premier qui dit un mot, je lui brise la patte !

    Un silence à glacer le sucre dans le sang d'un diabétique s'ensuivit aussitôt.

    Au bout du couloir, une religieuse confortablement installée dans ses chaussons aux pommes, priait silencieusement Saint-honoré en lisant une espèce de livre à plus de mille feuilles qui ressemblait à s'y méprendre à une bible très ancienne. La situation était tendue et cerise sur le gâteau, la pluie cinglait les vitres du wagon.

    - On se croirait dans le Paris-brest murmura à qui voulait l'entendre Mac Haron qui pensait détendre un peu l'atmosphère.

    - Toi, le gland, la ferme, con comme tu es, tu ne deviendras jamais un chêne, éructa le financier.

     

    Sans prévenir, le train reprit sa route jusqu'à la gare de l'Est où une choucroute les attendait..

    « RenaîtreLes dix mots d'un confinement bien aéré »

  • Commentaires

    14
    Mardi 16 Mars à 10:19

    Bonjour

    merci de nous offrir cet étalage de pâtisseries, de gateaux

    en un texte hyper amusnat

      • Mardi 16 Mars à 11:09

        Bonjour Philippe,

        ya pas d'quoi, c'est pas moi qui paye la farine et les œufs happy, c'est depuis un an remboursés par la Sécurité Social

        A bientôt

    13
    Lundi 15 Mars à 20:56

    Morte de rire !

    Je ne m'attendais pas du tout à ce récit, j'ai adoré !

    Bravo !

      • Mardi 16 Mars à 12:05

        Bonjour Quichottine,

        Ben, moi non plus à vrai dire, je t'ai bien roulé dans la farine, hein happy

        A bientôt Quichottine

         

    12
    Mo
    Lundi 15 Mars à 13:17
    Mo

    Bonjour,

    Un train pâtissier, c'est le bonheur! On en redemande!

    Bonne journée à toi,

    Mo

      • Mardi 16 Mars à 12:08

        Bonjour Mo

        Non, non, n'abusons pas des bonnes choses ! mad

        C'est promis, la prochaine fois, ça sera des frites sarcastic

        A bientôt

    11
    Lundi 15 Mars à 11:54

    BonJour Denis,

    Très drôle, le diable-bête contrôlera le tau de glycémie.

      • Mardi 16 Mars à 12:11

        Bonjour Pierre,

        ... Et fera monter la tension de lambda...yes

        A bientôt

    10
    Lundi 15 Mars à 11:01

    quel superbe  texte , un exercice totalement réussi..  autour de la pâtisserie.. j'en suis baba ( facile , je reconnais )

      • Mardi 16 Mars à 12:14

        Bonjour Sédna,

        L'essentiel c'est d'en prendre conscience et ne pas prendre le volant dans cet état là clown

        A bientôt

    9
    saby
    Dimanche 14 Mars à 18:03

    Grand sourire d'une gourmande cool  excellent ton post 

    Bonne semaine ami blogueur 

      • Mardi 16 Mars à 11:49

        Bonjour Saby,

        Et bien te voilà comblée smile, C'est ce qu'on pourrait appeler "un RER nommé désir".

    8
    Dimanche 14 Mars à 11:43

    Te revoici ! quel plaisir de te lire et de sourire avec ce post. 

    Si après la gare de l'est il reprend sa route, je veux bien y monter avec Gimblette et Jeannot, celui qui habite Albi, nous continuerons notre route jusqu'à Sète pour prendre  Zézette , et tirerons le Bras de Gitan aux Saintes Maries de la mer pour qu'il se joigne à nous.  Si un train peut en cacher un autre........ attention aux calories !

      • Mardi 16 Mars à 11:55

        Gimblette, Jeannot, zézette, voilà de beaux personnages hauts en couleur prêts à voyager à travers la France et de surcroît avec le bras d'un gitan pour pousser le RER au cas où (ce qui est fort probable), il retombe en panne... Un voyage qui se finira, c'est sûr, à pied yes C'est pourquoi, n'hésitez pas à vous munir d'une bonne paire de Moka sains !

        A bientôt Chinou

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :