• John Doe

    John Doe

    - Je m'appelle John Doe, m'avait-il dit.

    Force est de constater que ce nom lui convenait tout à fait, "de ceux qu'on retrouve mort, un jour, sans que personne ne réclame le corps, sans qu'on sache vraiment qui il était et d'où il venait".

    Taille moyenne, âge moyen, physique moyen. Tout chez lui, reflétait la banalité, même sa tenue qui savait se confondre dans tous les milieux qu'il traversait. Il était passé dans la vie en toute discrétion... Personne d'ailleurs ne l'avait vu passer, il ne manquait à personne.

    Il était de ces personnages doué d'une forme de mimétisme, impossible à cerner tant ces yeux vides d'expression vous ramenaient toujours à votre propre image, une espèce de miroir sans fin qui était là, face à vous, et qui vous faisait oublier sa présence.

    - Je ne suis pas d'ici, m'avait-il confié de sa voix monocorde. Je suis un artiste, ma mission sur Terre : peindre des humains.

     

     

     

    « L'irréparableLa vie devant soi »

  • Commentaires

    33
    Vendredi 17 Mars à 08:09

    je continue à dire,  il n'est qu'initiales: les mêmes que les miennes, JD.

      • Vendredi 17 Mars à 17:32

        Rhooo, je n'avais pas rapproché les initiales JD oops... Allez, si tu es un peu perdue, je pars à ta recherche. yes

        Bises de bon week-end

    32
    Jeudi 16 Mars à 09:58

    Arrivée ici par la magie de la réponse que fait abécé sur son blog en prolongement de ce untel que je ne connaissais pas. Y avoir retrouvé en commentaire Jama, Quichottine, Tmor ...

    Je ne pense pas qu'il soit caméléon, juste le résultat de l'indifférence des autres untels ou pas. Je ne crois pas non plus à l'impartialité, mais à une partialité ouverte à l'écoute de celle des autres dans le même genre d'état d'esprit.

    deux envies pour terminer ce commentaire

    - renvoyer à la lecture, de préférence à haute voix, du poème de Prévert Étranges étrangers http://www.fabriquedesens.net/ETRANGES-ETRANGERS-Jacques-Prevert

    Étranges étrangers

     

     Vous êtes de la ville

    Vous êtes de sa vie

    Même si mal en vivez

    Même si vous en mourez

    - évoquer  que sur le caveau des Manet au cimetière de Passy, il est simplement gravé : « Berthe Morisot, veuve d'Eugène Manet ». alors qu'elle est une très grande artiste peintre toujours mise à l'arrière plan de son vivant et bien au-delà.

    Belle journée

      • Jeudi 16 Mars à 14:35

        Merci d'être passé par ici. La magie opère sarcastic et c'est l'essentiel. Comme tu l'as deviné, il est loin d'être un caméléon. C'est un être sensible à la beauté de "l'étrangeté de l'étranger". Je ne crains pas pour les habitants de cette petite planète qu'on dit encore toute bleu... Je m'inquiète surtout pour la survie de notre ami John Doe.

        Merci pour ce magnifique poème de Prévert que ne connaissais pas, honte à moi qui l'aime tant ! Oui, comme tous ses poèmes, il mérite une lecture à voix haute.

        Pour ce qui est de Berthe Morisot, elle ne voulait peut-être pas d'épitaphe et puis, tu sais, sur la stèle d'une pierre tombale,  il y a deux dates séparées par un tiret... Et ce tiret, il suffit de savoir que c'est une vie.

        Belle journée Jeanne

    31
    Mercredi 15 Mars à 14:25

    Bonjour Denis,

    Après avoir appris que John Doe est une AVNI (Âme Vivante Non Identifié),  j'ai compris que j'avais un lien avec lui.

      • Jeudi 16 Mars à 13:54

        Salut Pierre,

        Oui, c'est sûr, puisque nous sommes tous des poussières d'étoiles. yes

    30
    Mercredi 15 Mars à 09:39

    Pour peindre les humains

    choisir une bonne mine

    une mine de crayon

    tracer son propre contour

    puis sortir du cadre

    si un autre humain s'y encadre

    après quelques essais

    une ou deux retouches

    poser le cadre sur la route

    attendre ceux qui passent

    à travers cet espace

    en choisissant les bons pinceaux

    à la couleur de l'humeur du jour

    puis retirer le cadre

    en laissant cheminer le troupeau

    si les silhouettes s'affaissent

    comme chiffons de papier

    c'est que le cadre laisse à désirer

    si elles se déplient

    en une belle ribambelle

    c'est que le modèle était mannequin

    et que les humains

    sont à l'aise dans leurs baskets

    alors la peinture est réussie

    vous avez su vous tailler

    un beau costume !!!

     

    ABC

     

     

      • Jeudi 16 Mars à 13:51

        Crois-tu qu'il soit bien de vouloir les sortir de leur cadre et de les laisser sur une route dont ils vont s'approprier sans partage ? Je ne suis pas certain que la couleur de l'humeur du jour ne tende pas finalement vers le noir du désespoir, même si leur cadre est beau. happy

    29
    Mardi 14 Mars à 18:25

    j'ai croisé Doe John, il m'a donné un indice sur le chemin qu'il a pris après t'avoir croisé: il est très sportif puisqu'il a réussi à franchir le cap symbolique et historique sur le GR du bout de la terre. Est-ce le cap de la chèvre ou du mouton? mystère. Quoiqu'il en soit lui que tu trouvais un peu à ton image est-il  sur le bon chemin?  Quel chemin? Nous savons tous qu'il n'y a pas de chemin puisque le chemin se fait en marchant. DJ est perdu quelque part sur un sentier pédestre ...partons à sa recherche.

      • Jeudi 16 Mars à 11:49

        J'espère au moins que l'indice Dow Jones n'est pas trop catastrophique... Sinon, mets tout sur Nasdaq, je vais encore me retrouver comme un va-nu-pieds sur le GR du bout de la terre avec ces deux bandits de grand chemin. happy. le mouton est du genre ovis (objets vivants indistincts), tandis que la chèvre est du genre capra, donc on va dire que c'est elle qui est sur le bon cap. Belle réflexion moniste du chemin que nous défrichons à chaque instant ! Allez, assez philosophé, allons chercher John Do yes.

         

    28
    Mardi 14 Mars à 17:55

    voilà une pensée profonde "toute chose qui a une surface a aussi un fond". A y réfléchir, c'est vrai.

    27
    Dimanche 12 Mars à 20:10

    Un caméléon ou un passe muraille, c'est vraiment un être énigmatique qui voulait peindre les humains.....à son image  ??

      • Lundi 13 Mars à 10:54

        Hum, je ne crois pas justement. C'est la couleur et le relief qu'il n'a pas qu'il cherche à "croquer" et peut être aussi à s'approprier. yes

    26
    Dimanche 12 Mars à 09:28

    invisible presque et intouchable sûrement

      • Lundi 13 Mars à 10:58

        Intouchable ou du moins difficilement accessible, certes, mais touché, oui, par la beauté de notre monde et sa diversité.

    25
    Dimanche 12 Mars à 09:13

    pour vivre heureux vivons caché ?

    - dans mes tripes, c'est non non non. Je ne peux pas, je ne veux pas vivre cachée parce que je suis toujours à fond dans le peu que je fais. La simple idée de se cacher me hérisse, besoin de liberté...

    - mais dans mon experience de vie, de plus en plus souvent oui. Je me demande même parfois si je ne deviens pas misanthrope. Mais n'ayez crainte : je me soigne et je me bats !

    En tous cas, tu diras à ton copain John Doe que s'il veut peindre de l'humain, ce n'est pas forcément la meilleure façon d'aborder cette espèce, sauf à peindre la surface des choses....

      • Lundi 13 Mars à 11:14

        Toute chose qui possède une surface possède aussi une fond. Pour certains, le "fond" est visible et évident, pour d'autres, il faudra une approche plus longue, plus patiente pour qu'ils nous le montrent un peu. Mais, tu as raison Younder, ne jamais vivre caché ! sauf parfois pour se ressourcer et prendre le recul nécessaire pour avancer plus encore vers les autres... Dans cette petite métaphore, Mon copain John Doe a compris tout ça. yes

         

    24
    Samedi 11 Mars à 12:04

    Il va en avoir du travail. Intriguant ce masque.

      • Lundi 13 Mars à 11:20

        Oui, énormément ! Nous ne le ferons probablement pas pour nous qui empruntons cette petite planète toute bleue, pour quelques instants, mais pour les générations à venir. Alors, essayons de réenchanter le monde ! yes

    23
    Samedi 11 Mars à 10:07

    Je ne sais pas... il se fondait dans la foule indifférente à son aspect.

    Juste ce qu'il fallait pour mieux nous observer. :)

    Passe une douce journée. Amitiés.

      • Lundi 13 Mars à 11:26

        Non, son aspect est malheureusement naturel. je crois qu'il recherche simplement à réenchanter son monde,.. ou simplement le notre, peut être, à travers cette petite métaphore. yes

        Bise de belle journée Quichottine.

        Amitiés yes

    22
    Samedi 11 Mars à 09:16

    combien de John Doe passent devant nous et que l'on ne connaitra jamais ?

      • Lundi 13 Mars à 11:30

        Voilà le sujet exact de cette métaphore ! Tu as visé juste. normal, puisque tu es Juste happy.

         

    21
    Vendredi 10 Mars à 15:20

    Bonjour Denis

    Serait-il né de caméléons d'ailleurs? Cette façon qu'il a de se fondre dans son environnement sans se faire remarquer, tout en étant parfaitement au fait de nos faits et gestes. 

    Si les caméléons sur terre ont une langue agile, lui il a une petite antenne sur le haut du crane, à peine visible, pour envoyer en WiFi ses portraits des humains..

    Bon weekend et fais gaffe aux extra-terrestres.

      • Lundi 13 Mars à 11:48

        Si il me faut faire gaffe aux extra-terrestres, ça serait plutôt pour les protéger, bon, j'ai peut-être regardé trop de films made in  usa, où il faut se méfier - voire détruire, pour ne prendre aucun risque, c'est plus sûr - de l'étrangeté de l'étranger. John Doe n'est pas cela, il aime la vie sur cette petite planète. la diversité des couleurs et des formes.

        Belle semaine à toi Pascal

    20
    Betty
    Vendredi 10 Mars à 15:02

    Bonjour Denis ,

    Depuis quand les Artistes manquent ils d'Ame ?

      • Lundi 13 Mars à 12:00

        Bonjour Betty

        Je crois au contraire, qu'à travers cette petite métaphore, John Doe est un artiste, un poète venu d'une autre planète (peut-être la notre, justement, je ne peux rien affirmer).  Il cherche à peindre les couleurs de la vie... Des couleurs qui n’existent pas dans son monde. C'est un ré-enchanteur,  Peut-être devrions nous prendre son rôle au sérieux, avant que lui aussi se retrouve sans travail.

    19
    Vendredi 10 Mars à 10:21

    JD:  il n'est q'initiales

    il n'est qu'au début

    son objectif premier:

    peut-être peindre avec humanité ?

      • Lundi 13 Mars à 12:20

        Impartialité ? Il faut déjà savoir ce qu'est la justice des hommes. arf

      • Lundi 13 Mars à 12:03

        Il est impossible de peindre un humain sans son humanité. J'espère que cela nous sauvera !

      • Samedi 11 Mars à 10:16

        Margi

        "le pinceau de son indifférence" ....  je dirais le pinceau de son impartialité.

         

      • Vendredi 10 Mars à 11:58

        Peut-être aussi, peindre avec le pinceau de son indifférence. yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :