• Ecoute...

    Ecoute ces cris dans la nuit

    L'oreille se tend

    l'oreille entend

    A la lueur des bougies qui vacillent

    Entre l'obscurité et l'oubli

    « Poème abécédaire 1Lettre à celle que je ne connais pas encore »

  • Commentaires

    28
    Vendredi 12 Février 2016 à 16:26
    TooTsie22

    Blabla que tout ça: la nuit est faite pour les amoureux et pour dormir ...

     

      • Samedi 13 Février 2016 à 08:04

        Bien d'accord avec toi ! Pour le sommeil, hum, seulement s'il est mérité yes

    27
    Vendredi 12 Février 2016 à 14:12

    C'est dans l'obscurité que la lumière ressort le plus.

    Écouter le silence de la bougie qui se consume, un temps fondamental.

      • Samedi 13 Février 2016 à 08:05

        Un temps que nous devrions nous accorder plus souvent, certes.

    26
    Dimanche 7 Février 2016 à 10:21

    Le symbole de la bougie est, de plus en plus peut-être à cause de leur disparition dans les pays "développés", vivace et fort, surtout quand tout espoir semble vain ...

    loîc

      • Lundi 8 Février 2016 à 13:01

        La bougie, denrée rare, si longtemps considérée comme la lumière, symbole de l'avenir dont nous avons besoin !  yes

         

    25
    B r u m e
    Samedi 6 Février 2016 à 16:31

    jolie association photo-texte ; même si mon oreille interne est bouchée :( bisous

      • Samedi 6 Février 2016 à 17:16

        Alors, il ne te  reste plus qu'à entendre avec l'oreille externe yes... Sinon, regarde juste vaciller les bougies. Bisous.

    24
    younder
    Samedi 6 Février 2016 à 07:59

    je viens de regarder ta galerie de mail art. Aaaaahhh ça me fait envie, ou plutôt ça me donne des idées. J'adore !!!!!

      • Samedi 6 Février 2016 à 09:54

        Et bien pourquoi ne nous rejoins-tu pas ? Avec Sabysab, il y a peu, nous nous sommes imposés un thème : Une légende de la mer et nos enveloppes se sont croisées et bien arrivées ! C'est du bonheur.

        Il y avait bien longtemps que je n'avais pas pratiqué ! Le stylo, le crayon, le pinceau et le pot de colle sont encore un peu tremblants yes.

        Va voir là, c'est l'enveloppe de Sab  

        Et là c'est la mienne 

        Elle a fait des articles très intéressants

    23
    Mercredi 3 Février 2016 à 12:17

    Bonjour,

    bien belle image

    les lueurs des bougies sont plus intenses qu'une lumière vive, car on ne voit qu'elles

      • Jeudi 4 Février 2016 à 14:51

        Oui, le rouge attire plus notre regard, c'est un principe que les peintres et les photographes utilisent pour focaliser notre regard.

    22
    younder
    Mercredi 3 Février 2016 à 08:41

    oui, elles vacillent, mais elles sont tellement plus présentes que la lumière elle-même. Imagine un gros néon à la place, une seule grosse lumière. Y'aurait rien à voir. Alors que ces petites flammes sont pleines de vie. Ce sont elles qui font la photo.

      • Jeudi 4 Février 2016 à 14:44

        Laissons vivre ces merveilleuses  petites flammes. Peu importe  la façon dont leur lumière nous parvient.   en attendant , le néon "universel", c'est pô pour demain.    wink2.

    21
    Mardi 2 Février 2016 à 21:42

    Une oreille éveillée aux bonheurs/malheurs des humains s'étend (rapport avec "se tend et "entend" très beaux que tu as juxtaposés)

    donc s'étend, s'étire pour casser l'oubli avec ou sans lumière !

    les bougies aident, c'est le souvenir qui perdure,

    mais l'obscurité est parfois plus prenante, tu y es plus concentré(e), plus cerné(e) par tous les désastres de ce monde

    ça te prend aux tripes !

    tu as un don Margi que je n'aurai jamais,

    tu es concis,

    et pourtant tout est dit !

    tes 5 lignes équivalent à 20 lignes chez moi !

    et c'est plus percutant  ta façon d'écrire !

    bravo Margi !

    bisous

    beau visuel bien adapté au texte comme d'habitude !

      • Jeudi 4 Février 2016 à 14:26

        Non,  je t'assure que je n'ai aucun don yes... Ça se saurait probablement  dans les milieux autorisés, par la presse ( les suppositoires de ceux qui possèdent  les pouvoirs . Je serai  déjà dans la liste de ceux qui finiront au Panthéon ...happy  On en parlerait sans doute. j'écris seulement ce qui me passe par la tête  et me  prend aux tripes. je  crois  que nous ne devrions pas laisser notre destin dans des mains qui cherchent  à nous  assouvir.

        Bises , Denis

    20
    Mardi 2 Février 2016 à 17:41

    Dans ton dévoyage as-tu allumé ta bougie à la flamme des autres? Pourquoi pour qui. 

    Une bougie pour éclairer la mémoire? Tu nous parle de l'oubli.

    Une flamme comme messagère de l'invisible

    Le feu c'est chaleur et lumière, ça vit. J'écoute mais n'entends aucun cri. Je te remercie.

      • Jeudi 4 Février 2016 à 13:42

        Oui, tu as raison... C'est peut-être pourquoi, rien ne va aujourd’hui !  Nous ne sommes pas  des  nostalgiques, quoi qu'ils disent !  Nous sommes seulement de pauvres Humains PRAGMATIQUES qui se souviennent  d'une époque où la misère et  le chômage n’existait pas.  Alors, ill me semble logique que tôt ou tard tout ça leur pête à la geule !

    19
    Mardi 2 Février 2016 à 10:59

    On peut de forcer à écouter mais, hélas, pas à entendre ...

      • Jeudi 4 Février 2016 à 12:51

        Oui, tu as raison... C'est peut-être pourquoi rien ne va très bien  aujourd’hui ! yes

         

    18
    Mardi 2 Février 2016 à 10:45

    Peut-on vraiment oublier ?

    Je ne sais.

    Tes mots sont beaux, Margi.

    Merci pour cette page.

      • Jeudi 4 Février 2016 à 12:43

        Oui Quiichottine,  je pense qu'il l est possible d'oublier,  heureusement d’ailleurs  ! Il suffit seulement de vider une petite case dans notre boîte à l'être qui ne sert pas à grand chose et que nous n'avons pas envie de traîner comme une batterie de casserole. yes

        A bientôt.

        Bise d'Amitié,

        Denis

    17
    Lundi 1er Février 2016 à 14:44

     n'y aura point d'oubli

      • Jeudi 4 Février 2016 à 12:28

        Ben, j'espère bien ! Au fait, vous disiez quoi ? erf

    16
    Lundi 1er Février 2016 à 10:16

    Belle illustration de mots.

    Mais les cris s'entendent aussi en plein jour. Absorbés que nous sommes par les bruits de notre quotidien, nous ne savons plus les distinguer; et c'est ainsi qu'en plein jour, en pleine lumière, la détresse des hommes nous échappe.

    Bonne journée

      • Lundi 1er Février 2016 à 12:35

        Tu as raison Pascal, la nuit ou le jour peu importe,  mais il me semble que  la nuit les sons sont plus "visibles".

         

    15
    Lundi 1er Février 2016 à 09:58

    A la lumière vacillante de chacun

    un message s'inscrit

    la nuit n'est pas si noire

    quand les flammes sont unies

      • Lundi 1er Février 2016 à 12:31

        La lumière des flammes c'est celle dont nous avons  besoin pour survivre !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :