• Dis moi dix mots

    Du 12 au 20 mars 2016, la Semaine de la langue française et de la Francophonie revient pour sa 21e édition pour célébrer le français avec les amoureux des mots.

    Cette nouvelle édition met à l'honneur les variétés du français. S'il y a une seule langue française partagée par 274 millions de locuteurs dans le monde, celle-ci est riche de la diversité de ses expressions.

    Dis moi dix mots

    Les dix mots choisis invitent à partir à la découverte du français parlé dans les différents territoires de la Francophonie :

    en  France « chafouin » et « fada», au Québec « poudrerie » et « dépanneur », en Belgique  « lumerotte » et « dracher », en Suisse « ristrette » et « vigousse », en Haïti  « tap-tap » et au Congo « champagné ». 

    Pour en savoir plus sur la définition officielle et très complète de ces mots rendez-vous Ici , c'est parfois surprenant.

    Dis moi dix mots

    Voici pour jouer quelques uns de mes textes :

     

    Avec son air chafouin... Mais champagné, le dépanneur fada... Mais vigousse, sa lumerotte à la main hèle le tap-tap  qui s'approche, perdu dans la poudrerie de l'hiver canadien :

    - Dépêchez-vous, venez prendre un ristrette, ça va dracher dur !

      *************************

    T'es fada ou quoi ?

    Quoi qu'il en soit

    Pas de fadaise

    Pas de fada qui biaise

    Même si c'est vachement balaize

    Ca crée un malaise

    De voir au bord de la falaise

    Un fada qui baise

    Allongé sur un lit sans alèse

    Ne ramenez pas trop votre fraise

    Ce n'est pas un sujet de thèse

    Ni celui d'une bouillie bordelaise

    Qu'il ne vous en déplaise

    Au fait j'ai dit quoi

    Ch'uis complètement fada

    ***************************

    Tap-tap

    - oui, qui est là ?

    -Vroum-vroum !

    **************************

     Ta Lumerotte

    On y verra

    plus clair

     *************************

    Foin du chat

    Des mouses vigousses

    Des super souris

    et des supercheries

    d'un chat perché

    Sur un conte bancal

    et chafouin

    « J'étais juste passé par là...Sans attache de Thierry Moral »

  • Commentaires

    16
    saby
    Mercredi 16 Mars 2016 à 08:22

    Oh super je reviens demain matin ....là je file sinon oh fada je vais être à la bourre Bises 

      • Mercredi 16 Mars 2016 à 10:00

        Mais tu étais partie ! ... Rhaaaa , quelle horreur. happy

        Alors, j'attends ton retour... Mais pas de panique, prends ton temps... Les accidents de travail, ça coûte cher aux patron et à la sécu ! yes

        Bises et à bientôt Sabine.

    15
    Lundi 14 Mars 2016 à 22:01

    Je n'ai pas joué, navrée...

     

    Navrée pour mon absence de ces derniers  jours, j'étais "hors réseau".
    Navrée également pour ce "copier coller"... je n'aime pas y avoir recours, mais je ne peux faire autrement aujourd'hui.
    Bises et douce semaine.

      • Mercredi 16 Mars 2016 à 09:53

        Rhoo... Ta vie m'importe plus que ton commentaire. yes

        Bises Quichottine et à bientôt

         

    14
    Lundi 14 Mars 2016 à 14:27

    Monsieur, vous me présentez 10 mots, je les salue.

    Vous savez Monsieur, il y a des mots qu’on aime sans trop savoir pourquoi et,  pour la même raison,  il y a des mots qu’on n’aime pas et qu’on ignore,  exactement comme avec les hommes !

    Poudrerie,  il me plaît celui là,  je vois ma tante avec sa petite houppette rose tapoter dans la boîte dorée où repose la poudre de riz qu’elle va déposer sur son nez. Mais en fait je sais bien que c’est la belle poudreuse blanche qui est tombée ce matin sur ma chaîne de Belledonne !

    Fada?  Ha ! Lui je l’aime bien  même s’il me faisait un peu peur quand j’étais petiote. Oui  oui, c’est le vieux un peu zinzin,  poète à ses heures,  qui se baladait dans le village en parlant tout seul !

    Lumerotte ? Voilà un mot mignon, il me fait penser à pleurote et finalement, regardez bien,  le pleurote il  ressemble un peu à une petite loupiotte ?

    Ristrette ?  Oh ! Ces Suisses,  ils m’énervent et Georges Clooney aussi avec son « What else » et sa cafetière Nespresso !

    Les champagnés ?  Ils m’énervent aussi, ils ont les bras trop longs, alors moi je les appelle chimpanzés !

    Tap tap.  Alors, lui, je l’aime bien tout bariolé,  c’est le tape-cul de mon enfance.

    Vigousse… vie gousse…hum hum… certains  l’on comme ça bien vive jusqu’à leur mort !

    Dracher,  je ne l’aime pas lui,  je vois comme une nouvelle marque de nettoyeur à haute pression qui va faire rire sarko et pleurer karcher.

    Chafouin et le dépanneur ?  Dans mon quartier le dépanneur il s’appelle 8 à Huit,  et le monsieur qui nous assure de sa présence toute la journée a vraiment la mine chafouine alors moi je vais chez lui  juste pour me dépanner d’un p’tit oubli au marché ou au supermarché…

     

    Monsieur, sur les dix que vous m’avez présentés,  proposés,  il y en a 4 que j’aime et avec qui je pourrais faire ma vie

    3 que je n’aime pas du tout  et que je vais totalement ignorer

     

    Et 3 où je suis sans opinion. Je demande donc  à les pratiquer pour savoir s’ils ont  leur chance, un jour,  de me plaire. 

      • Mercredi 16 Mars 2016 à 09:49

        Oyez gente Dame Jamadrou,

        Merci de saluer ces mots qui viennent enrichir, où qui ont, depuis déjà très longtemps, enrichi notre langue ailleurs que sur le territoire France. On les aime parce qu'ils sont beaux, ou les déteste parce que trop dans l'air du temps, dans l'air du rien, parce que trop râpeux,trop imprononçables... Mais, ils nous glissent dans la volupté du présent. dans un lit où on aime leur faire l'amour. Ils sont là, bien présents, indétrônables. Notre langue avance qu'on le veuille ou non. C'est une langue bien vivante ! Longue vie à toutes les langues vivantes du monde.

    13
    Lundi 14 Mars 2016 à 10:30

    J'aime bien cette opération. Les plaquettes sont souvent très sympa. Je m'y colle souvent dessus. J'avais fait une série l'année dernière à partir de cette plaquette : http://tmor.eklablog.com/cibler-a117470444

      • Lundi 14 Mars 2016 à 12:52

        Oui, très sympa, leur plaquette mais pas toujours facile à obtenir ! J'y participe aussi avec mon atelier d'écriture, à Pavillons-sous-bois (93320). Nous faisons une intervention durant une soirée consacrée à cet évènement. 

    12
    Lundi 14 Mars 2016 à 09:53

    Bonheur d'une langue qui se vit au gré des pays,

    tendons l'oreille pour ne pas perdre sa trace

    abreuvons-nous des mots qui nous personnalisent

    chaque langue a son langage,

    Elle se construit et évolue en nous unissant

      • Lundi 14 Mars 2016 à 13:11

        Oui, comme toi, je me regorge de cette langue. que j suis très, très loin de maîtriser totalement, et bien s'en faut,  mais avec laquelle humblement, j'aime jouer.  C'est si beau une langue qui évolue !  J'aimerais tant que nous ayons une langue commune et universelle pour nous comprendre et nos langues spécifiques pour nous découvrir... Loin de ce monde libéral et insipide que tôt ou tard, il va falloir rejeter ! 

    11
    Lundi 14 Mars 2016 à 09:45

    ils en parlaient ce matin sur Inter et un beau direct depuis la BNF

      • Lundi 14 Mars 2016 à 13:18

        Je ne l'ai pas suivi, dommage, mais, j'espère que petit à petit, comme la journée de la poésie, cet événement va devenir aussi incontournable que la coupe du monde de foot, les masters chiefs et le Tour de France...  Bon d'accord les caf's, je rêve un peu... Mais c'est si bon quand même.... sarcastic

    10
    younder
    Dimanche 13 Mars 2016 à 18:40

    j'sais pas faire foin  ni fi du chat.

    fada, ça j'chier pas

      • Lundi 14 Mars 2016 à 13:22

        Heureux de te retrouver ici. yes

        Fais pour le mieux, je te fais confiance !  happy

        Mais, ne fais pas fi du chat ! sarcastic

         

    9
    Dimanche 13 Mars 2016 à 17:02

    Commençant là mon poème jeu, je ne suis ni chafouin ni fada
    Grâce à ce petit jeu qui tombe à pic pour me divertir
    J'imagine un voyage au Canada, accueilli d'une poudrerie qui vient envahir
    Les chemins déjà très enneigés de nos amis québecois de là-bas

    Je me faufilerais vite chez le dépanneur pour m'y protéger
    Une lumerotte éclaire l'espace quand la neige devient pluie, il se met a dracher
    L'épicier vigousse me propose une ristrette pour me réchauffer, et être au mieux
    Du monde s'est aussi petit à petit réfugié dans ses amicaux lieux

    L'endroit semble celui d'un homme champagné tant sa boutique d'une foule s’agrandit
    Aussitôt le calme revenu il proposa a chacun de les raccompagner dans son tap-tap
    Moyennant une légère participation financière pour cet itinéraire étape
    Le filou sait bien faire des affaires tout en nous rendant un service d'ami

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :