• Cartes Postales

    Les vacances d'été, voici le temps des cartes postales. J'ai imaginé la correspondance, sous cette forme très courte, d'un homme en quête de celle qu'il n'a jamais cessé d'aimer depuis le jour où elle l'a quitté.

     

     

    Cartes Postales

     

     

    Baie de Somme, août 1925.

    Comment te sens-tu depuis notre rupture. Ici le ciel est gris depuis que tu es partie, il n'a pas cessé de pleuvoir. J'espère qu'il y a un petit rayon de soleil par chez toi.

     ...

     Baie de Somme, août 1925.

    Depuis ton départ, voilà huit jours qu'il pleut sans discontinuer. Je sais, chez toi le soleil est sans doute revenu.

     ...

     Baie de Somme, août 1925.

    Me voilà reparti, demain, je serai loin d'ici, donc, plus près de toi. J'aurai peut-être moins froid. Y aura t-il plus de soleil ?

     ...

     Île-de-France, septembre 1925.

    Lorsque je suis arrivé, tes volets étaient fermés. Sans doute, tu étais déjà repartie. J'ai cru que tu n'aimais que nos voyages, loin des avions et du tarmac. Ceux que nous faisions lorsque nos corps ne faisaient qu'un.

     ...

     Île-de-France, novembre 1925.

    L'hiver déjà a pointé son nez, le soleil n'est plus guère vaillant. Au coin de l'âtre, je regarde par la fenêtre. La forêt est déjà toute blanche. Je pense à toi, et j'ai froid. Et toi, quel temps as-tu ?

    ...

    Manduria Italie, avril 2001.

    Je suis retourné au pays, je n'avais plus rien à faire ici. Le soleil de l'Italie réchauffe mes vieux os. J'espère que tu es heureuse et que tu as trouvé le bonheur que tu mérites.

     ...

     Manduria Italie, novembre 2010.

    C'est probablement les dernières cartes postales que tu reçois de moi. Le soleil déjà a brûlé mes yeux et mes mains tremblent. Pourquoi ne m'as-tu jamais donné de tes nouvelles, pourquoi ?

     ...

     Manduria Italie, novembre 2011.

    Cette fois, c'est la dernière carte que je t'écris. Inutile même que la poste te la fasse parvenir. Mon soleil s'éteint peu à peu, l'obscurité m'attend. Je sais, j'ai su sans vraiment le croire, l'avion que tu as pris le jour de notre rupture n'est jamais arrivé à destination. Je pense toujours à toi.

     ...

     

     

    Cartes Postales

    Cartes Postales

    Cartes Postales

    « Au ban publicAccord à corps »

  • Commentaires

    24
    Vendredi 2 Juin à 10:07

    tristesse de cet amour perdu,

    mais pourquoi n a t elle jamais répondu ?

    meme un petit mot pour le réconforter un tout petit peu

    23
    Lundi 10 Août 2015 à 21:53

    ce post me touche !

    j'ai de vieilles cartes postales, et avec ce qui est écrit au dos,

    on imagine...

    mais où sont-ils maintenant tous ceux qui ont choisi des cartes pour l'être aimé ?

    et où est l'être aimé ?

    c'est bien de faire revivre leurs histoires !

      • Samedi 3 Juin à 10:14

        C'est bien compliqué, oui, nous ne sommes pas toujours dans le même espace et le même temps... Nous prenons parfois des chemins différents, imposés ou de traverse... Il arrive qu'on s'y perde.

        Mais, rien est vraiment perdu, puisqu'il existe ces traces.

        Bisou Sarah frane

    22
    Lundi 10 Août 2015 à 00:31

    @esku33 : Merci Stef redonnons de la noblesse à nos vieilles cartes postales.

    @Wolfe : Trois cartes postales... Une vie !

    @Sarah : merci d'être passée par là. Oui, nous aurons déjà rangé les cartes postales frown... Il sera temps de se remettre au travail, et noircir de nouveau le papier à lettre !sarcastic

    21
    Sara
    Dimanche 9 Août 2015 à 13:40
    Coucou Denis!

    Quel plaisir de te lire!
    Hâte de nous retrouver à la rentrée!
    Bel été.
    Sarah.
      • Samedi 3 Juin à 10:05

        Coucou Sarah... Août 2015 ! nous sommes en juin 2017 sarcastic Le temps a passé, mais pas notre amitié.

    20
    Mercredi 5 Août 2015 à 11:14

    Bonjour

    Beaucoup d'émotions dans ces cartes postales!

    Bisous

      • Samedi 3 Juin à 10:06

        merci à toi, wolfe...

        Bisous

    19
    Lundi 3 Août 2015 à 17:52

    bonsoir Denis très joli et touchant ... bonne soirée

      • Samedi 3 Juin à 10:03

        merci à toi Esku.

        hummm, les réponses trouvent toujours un instant dans le temps qui n'a aucune limite...  me voilà, tout à fait par hasard, ici et maintenant...

        Bon week-end à toi.

         

    18
    Dimanche 2 Août 2015 à 14:26

    @photodilettante : Les cartes postales, oui, ont presque disparu... une communication plus dans l'air du temps... trop lent, pas dans l'immédiateté, on tant de choses à faire, qu'on fait aussi à moitié car on a tant d'autres choses à faire... qu'on fait aussi à moitié, car.... Et on ne fait rien de plus que penser à ce que l'on pourrait bien faire... si on avait un peu de temps.C'est un plaisir que d'avoir de tes nouvelles, j'espère que tu vas bien.

    @Parnassi12 : Merci d'être passée par ici. La porte est grande ouverte. yes

    17
    Dimanche 2 Août 2015 à 08:06

    Beaucoup d'émotion ...

    Merci

    Bon dimanche

    16
    Samedi 1er Août 2015 à 16:33

    cela devient presque désuet les cartes postales.. mais je te lis, là, avec intérêt. bon week de même

    15
    Vendredi 31 Juillet 2015 à 08:52

    @Etoile :  Joli poème pour résumer la vie de cet homme meurtri... plein d'étoiles.

    @Jacques : Merci Jacques.

    @Brume : Le temps n'a pas d’impact sur un amour inconditionnel.

    @les caphys : Merci les caf's

    @Quichottine : Oui, l'amour peut brûler comme le soleil de l'Italie.

    @Mbindo : Je suis d'accord avec toi, Internet a effectivement tué beaucoup d'émotions.

    Mélanite : Merci mélanite, ces cartes ont encore de très beaux jours devant elles... tant que l'humain le sera encore un peu.

    @Etienne : Merci Etienne. S'enfermer dans le silence, tout en connaissant la vérité qu'on refuse d'admettre.

    @Tizef :  Et le temps qui passe tient les commandes de la souffrance du temps qui a passé.

    @Younder : Et bien j'ose espérer que ce n'est pas ton histoire. Pour se soigner ? Ne pas remonter le temps et aller de l'avant... quand c'est possible, bien sûr.

    14
    younder
    Mercredi 29 Juillet 2015 à 13:07

    alors là ! je me reconnais dans ton histoire....ça se soigne tu crois ?

    13
    Tizef
    Mercredi 29 Juillet 2015 à 09:54

    Quand le temps qu'il fait tient les commandes du temps qui passe ... Ou c'est peut-être l'inverse ?


    LOIC, blog bilingue français-esperanto : http://Ecrimages/Skribildoj.blogspot.com

    12
    Mardi 28 Juillet 2015 à 18:27

    Très beau texte, très belle idée Denis, eh oui tant de gens disparaissent sans plus donner de nouvelles , tant de gens prétendent ne jamais desaimer et s'enferment dans un silence d'airain !! On imagine pas que le silence puisse être du à une cause accidentelle. En tout cas ton billet est plein d'émotion, j'aime beaucoup.

    11
    Lundi 27 Juillet 2015 à 23:52
    mélanite

    Très belle idée, ces cartes du tendre...

    10
    Lundi 27 Juillet 2015 à 12:16

    Quel amour et quel beau texte! Il y a des choses comme ça qu'on refuse de croire, toute une vie durant, jusqu'à ce que, enfin, on accepte la réalité. Elle lui a vraiment manqué, et elle l'a marqué.

    Et une carte postale c'était fait pour être lue par plein de gens au passage....Internet nous tue.

    Bonne journée Denis

    9
    Lundi 27 Juillet 2015 à 11:08

    Qu'ajouter aux mots précédents...?

    Rien, je crois.

    Tu as distillé le temps et montré que l'amour pouvait encore brûler.

    C'est magnifique et très émouvant.

    Merci, Denis. Passe une douce journée. Bises amicales d'ici.

    8
    Lundi 27 Juillet 2015 à 10:46

    très beau texte !

    7
    Lundi 27 Juillet 2015 à 09:39

    c'est beau ! très très touchant, j'aime beaucoup ce que cet homme écrit, preuve d'un amour inconditionnel !

    bonne journée, et bisous !

    6
    jacques
    Lundi 27 Juillet 2015 à 06:01

    Tu distilles dans tes textes tant de douceur et d'affection... Comment ne pas être emporté par tes mots et tes photos ? 

    5
    Etoile
    Lundi 27 Juillet 2015 à 00:12
    Douce émotion
    Cruelle illusion
    Les mots envolés
    Jamais déposés
    Le temps pétri
    La,contre la survie
    Le ciel en voyage
    Contre les yeux de l'âge. ...

    Très beau texte Denis
    Brodé de belles cartes postales

    Douce nuit
    Bisous etoiles
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :