• Avec le temps...

     

     

     

    Absente depuis si longtemps

    De quels sommeils obscurs me reviens-tu  

    Depuis

    Combien de rêves assassinés

    De desseins écrasés sous le poids des marées

    De terres brulées par mille soleils sans vie

    De terres promises  et jamais données

     

    Ici le ciel n’a pas changé depuis ton départ

    Juste un peu plus sombre

    Et toi

    Plus transparente

    Mais l’ensemble tient encore

     

    Comme la plus vieille des nostalgies de pierre

    Le quai s’impose pour une saudade improvisée

    Les vents te sont encore favorables

    Mais

    Pour combien de temps 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Avec le temps...

    « LoupSouvenir d'été »

  • Commentaires

    14
    Lundi 20 Février 2017 à 10:13

    toute chose se deteriore et disparait, meme l'amour et les departs sotn lourds a oublier

    13
    Dimanche 23 Novembre 2014 à 18:13

    @Etienne : Pas de problème, c'est toujours un plaisir que de partager.

    Bonne fin de soirée

    12
    Dimanche 23 Novembre 2014 à 10:26

    J'aime l'ambiance et la qualité de ton blog, je me permets de le mettre ds mes liens sauf si tu n'es pas d'accord

     

    11
    Dimanche 16 Novembre 2014 à 00:35
    another

    Poignant. Mais tu as arrêté le temps et ses ravages, parce que tu as su dire cette histoire et qu'une histoire ne meurt pas.

    10
    Jeudi 13 Novembre 2014 à 15:26

    Des mots comme ça, c'est tout l'être qui s'exprime; et les photos abimées, on peut les réparer. Et la vie n'est rien d'autre qu'une suite de photographies.

    Bonne après midi

    9
    Jeudi 13 Novembre 2014 à 10:08
    jackie

    Très émouvant.

    Merci

    8
    Jeudi 13 Novembre 2014 à 09:48

    Merci à vous toutes et tous pour le plaisir que j'ai eu à vous lire.

    Je vous souhaite une belle journée.

    Margi

    7
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 12:45

    bonjour, photo, mot , tout est beau et fort , bonne journée

    6
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 08:08

    La force des mots, du regard malgré l'érosion  du temps !

    5
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 07:39

    Des mots forts, remplis d’émotion, de regrets et de tristesse :(

    Bisous Margimond.

    4
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 03:51

    C'est une chanson d'amour, et l'amour ne connaît aucune frontière, ni l'oubli.

    Merci pour ce beau partage...

     

    3
    Mardi 11 Novembre 2014 à 21:34

    terriblement touchant, avec le temps va, tout s'en va.... les choses, les souvenirs deviennent floues mais jamais on n'oublie, jamais ! j'avais écrit un billet (que j'ai effacé sur un coup de tête) sur le mm sujet ou presque, je vais p e en réécrire un, du coup ! 

    merci pr ce billet chargé d'émotion et des bises de bonne nuit margi !

    2
    Mardi 11 Novembre 2014 à 20:43

    Bonsoir Margimond,

    L''ensemble photo/texte est saisissant. Comme l'exprime Quichottine,  il y a de quelque chose d'indicible et de troublant. Cette  femme qui apparaît entre les persiennes nous confronte à son histoire alors qu'elle nous est inconnue. C'est très troublant.

    Merci pour cet "article" qui touche en nous quelque chose, qui génère l'émotion.

    Douce soirée, Margimond !

    Bises

    1
    Mardi 11 Novembre 2014 à 19:00

    Je ne sais qui elle est... et je ne sais que dire.

    Mais si je reste silencieuse, c'est peut-être parce qu'il y a là plus que des mots.

     

    Passe une douce soirée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :