• 21e siècle : une histoire ordinaire

     

    Les technologies émergentes mettent à la disposition de l’Homme, des outils pour communiquer instantanément en se libérant des contraintes spatio-temporelles.

    Homo faber démens est-il seulement inconscient ?

     

    Une histoire ordinaire du 21e siècle

    Photo de Sylvaine Vacher... Merci à toi Sylvaine.

    Keur21 

     

    Comme chaque soir, Maria Dolorès pousse la porte blindée de son appartement qui la protège si bien du monde extérieur. Elle referme soigneusement les verrous. Elle va jusqu'au salon puis s’étend sur le canapé... Instant de paresse où enfin , elle met une parenthèse au jour finissant.

    Maria Dolorès sourit, elle pense à lui. Elle a conçu pour son homme une pièce où chaque soir ils se retrouvent. Des soirs qui voient souvent le soleil embraser sur l’est de l'horizon naissant.

    Son homme…

    Elle se lève, ôte ses vêtements et se glisse sous la douche. Ses doigts accompagnent l'eau brûlante qui s’écoule et caresse son corps. Elle le regarde bouger, ce corps qui est encore le sien. Elle est encore vivante dans le reflet marmoréen de la faïence.

    Ses lèvres s'entrouvrent, son souffle devient court, Ses doigts caressent... Et s'introduisent... Cris étouffés, lèvres mordues jusqu’au sang.

    Le plaisir cède doucement à la douleur de l'existence. Maria Dolorès épuisée se laisse glisser, doucement, dans sa baignoire-écrin... Elle se laisse aller... Elle s'assoit comme le plaisir lui dicte.

    Le film de ce soir, de chaque soir défile devant ses yeux noyés de larmes, comme le menu déroutant de la pizzeria toute proche, elle verra encore, ce soir le menu déroulant de son messager-papillon :

    Bogoss56 dit :

    - Comment vas-tu Keur21 ?

    Le cœur de Keur21 bat plus fort. Elle aurait aimé le voir, le sentir, le caresser... Lui faire l'amour aussi... Sentir l'odeur de sa peau, s'enivrer jusqu'au plaisir interdits, comme dans la vraie vie. Mais, aura t-il seulement le courage de la rencontrer pour de vrai, dans la vraie vie. Sera t-il assez courageux pour lui dire que peut-être,  quelque chose est possible ? ...

    Comme chaque soir, Maria Dolores tapera sur le clavier sacré de son PC …

    Elle tapera que sa journée fut épuisante…Qu'elle est fatiguée... Qu'elle est heureuse de le retrouver...Et puis… Elle lui dira… Aussi… Que  tout va bien,  Que peut-être un jour , ils pourraient  se rencontrer, un peu....

     

    « XXI siècle : Du dialogue TerrienNe sais pas »

  • Commentaires

    13
    Mardi 16 Mai à 09:00

    virtuellement votre donc

    12
    Jeudi 28 Mai 2015 à 23:02

    ' soir Margi,

    Cet érotisme glacé de solitude rend -un peu- triste. Et pourtant, ce peut-être un début, l'ébauche d'une promesse de rencontre à partir de laquelle tout est possible. J'espère bien que Bogoss 56 saura ne pas s'en tenir là et prendra le risque de briser la glace de leur écran...

    Douce soirée, Margi !

    Bises

    Gargant' brise-glace

    11
    Lara
    Lundi 25 Mai 2015 à 22:28

    je viens, je lis, et mon imagination galope ..  une toile puissante où tout peut se passer , les rencontres amicales, amoureuses, les déceptions aussi mais la richesse des rencontres est énorme


    Bises Margi


    Lara

    10
    Lundi 25 Mai 2015 à 12:55

    Eh oui... j'espère pourtant ne jamais vivre dans un monde dénué de tout risque mais aussi de tout ce qui fait les plaisirs de la vie.

    Se rencontrer, peut-être... On fait sur le Net de belles découvertes aussi. Mais se méfier de ce qui peut sembler trop beau.

    J'aime beaucoup ta façon de raconter. :)

    Passe une douce journée.

    9
    Samedi 23 Mai 2015 à 09:50

    Bonjour Marg , j'ai écris aussi un texte sur le virtuel que j'avais nommé virturéalité ,

    j'ai aussi connu un grand amour qui est devenu réel  grâce au virtuel et de grandes amitiés virtuelles également

    sincères et riches  qui sont restées à l'état virtuel mais qui ont compté,il faut savoir maîtriser réel et virtuel ...

     

    8
    Jeudi 21 Mai 2015 à 11:28

    Merci à vous tous pour vos commentaires parfois drôles, parfois plus  graves, mais toujours très pertinents. Vous avez une vision très différente les uns des autres, sans doute par rapport votre vécu. J'aime et m'enrichis de cela.

    Ce texte je l'ai écrit il y a quelques années. Déjà, je m'interrogeais sur cette forme de relation qui me semblait si facile... et si futile, voir dangereuse. D'où ce texte douloureux sur le vide d'une relation amoureuse et sans futur...

    Aujourd'hui, le temps à passé, et je suis  certain maintenant que de belles relations amicales ou amoureuses peuvent naître sur ce terreau qu'est le "virtuel"... Pas si virtuel qu'on pourrait l’imaginer.

    Amitiés à toutes et à tous

    Margi

    7
    Mercredi 20 Mai 2015 à 23:19

    j'aime ton billet

    pour moi il n'y a pas le virtuel d'un côté et le réel de l'autre, enfin plus maintenant ! probablement parce que j'ai eu l'occasion de rencontrer en vrai des personnes ! et ces personnes je les connaissais déjà car nos échanges virtuels ont été assez longs et riches avant la rencontre ! 

    l'amitié comme l'amour même si cela est forcément frustrant si on en reste aux limites des appareillages, peuvent bien sûr émerger ! tout simplement parce que bien souvent on "rencontre" des personnes avec lesquelles on a des atomes crochus et que peut être nous ne rencontrerions pas aussi facilement dans la vie réelle ?

    donc l'ordi, les cams sont de formidables outils ! et en même temps ont un côté diabolique ... mais il ne tient qu'aux gens de se téléphoner et/ou de se rencontrer s'ils le désirent vraiment !

    bisous margi' - j'aime aussi bcp la photo-

    6
    Mercredi 20 Mai 2015 à 20:14

    cela me fait penser au texte que j'avais écrit sur les espaces virtuels !

    tu l'as fait sous une autre forme que j'aime bien,

    pour moi, aucun problème avec cela, j'ai ma vie réelle, j'ai tellement vécu, tellement bougé, que je suis heureuse d'être devenue une louve solitaire !

    cette vie virtuelle derrière mon écran, de bons amis, des goûts communs, de bons échanges, mais stop, ça s'arrête là !

    jamais une vie virtuelle ne deviendra réelle,

    et jamais ma vie réelle pourrait dégénérer en virtuelle,

     même si j'avais un grand coup d'amitié +, je freinerais pour que cette amitié reste à ce point-là !

    c mon avis perso, mais je comprends que cela puisse être un tremplin vers des liens autres, l'amour... pour d'autres !

    be happy my friends ! Freedom !

    bonne soirée, Denis

    5
    Mercredi 20 Mai 2015 à 14:01

    Très beau texte, très réaliste je crois. Mais n'oublions pas que nos actes sont la résultante de notre volonté de nos choix de la façon dont on mesure le possible et l'impossible et ne nous sont en aucune manière imposés par la technologie émergente ou pas.

    4
    Mercredi 20 Mai 2015 à 11:17

    bonjour Denis , j'ai connu ce dont tu parles et la rencontrer fut magique .... bonne journée

    3
    jacques
    Mardi 19 Mai 2015 à 19:42

    Tu as mis le doigt dessus ! Si j'ose ainsi m'exprimer sans image futile... :)

    2
    etoile
    Mardi 19 Mai 2015 à 19:11
    Quand le virtuel prend la place du Coeur, sortir de l'engrenage des mots dessines sur la peau est une torture...
    Pourtant cette torture s'emploie a resister, les mots caresse , les mots amour, les lettres maitresses qui se pament a la tombee du jour...
    Que d'illusion sur une toile floutee...
    Malgre cela, de grands Amours naissent, si les etoiles sint verite..et la reside le caractere authentique des intervenants en ecrans tatoues...

    Ton texte est malheureusement poignant de verite Denis...
    Mais je crois en l'Amour etqu'il soit en germe virtuel ou en graine reelle , seule sa verite le fera fleurir...
    Tout cela est uniquement mon point de vue
    Douce soiree a toi
    1
    Mardi 19 Mai 2015 à 17:27

    un virtuel presque réel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :